IÑAKI ENCINA OYÓN

Mozart : Bastien et Bastienne

ARTISTES DE L’OPÉRA NATIONAL DE PARIS

DIRECTION MUSICALE Iñaki Encina Oyón

MISE EN SCÈNE Mirabelle Ordinaire

SCÉNOGRAPHIE Philippine Ordinaire
COSTUMES Sylvie Blondeau

BASTIENNE Pauline Texier
BASTIEN Juan de Dios Mateos Segura
COLAS Andriy Gnatiuk

Diggi, daggi, shurry, murry, horum, harum… : avec cette formule magique le jeune berger Bastien pourra regagner le cœur de sa chère bergère Bastienne… Mozart compose ce court singspiel à l’âge de 12 ans. Dans cette nouvelle mise en scène, signée par Mirabelle Ordinaire, metteur en scène en résidence à l’Académie la saison dernière, l’action est transposée dans une fête foraine contemporaine où des badauds viennent tirer sur les loups en carton du stand de tir, le volage Bastien devient le mécanicien chargé d’entretenir les stands pendant que les douze musiciens jouent dans leur kiosque à musique… Présenté dans une nouvelle version française, fidèle à la sensibilité de Mozart, l’opéra est adapté pour être immédiatement compréhensible par tous les publics.Avec les Euridice de Caccini et Peri, et surtout L’Orfeo de Monteverdi, le mythe d’Orphée a présidé à la naissance de l’opéra, qui n’a cessé de s’y ressourcer depuis. Pouvait-il y avoir en effet figure plus emblématique des pouvoirs de la musique et du chant que celui qui de sa voix avait forcé les portes des enfers ?