IÑAKI ENCINA OYÓN

Gluck : Orphée et Euridice

ORCHESTRE DIJON BOURGOGNE Ensemble associé
CHŒUR DE L’OPÉRA DE DIJON

DIRECTION MUSICALE Iñaki Encina Oyón

MISE EN SCÈNE Maëlle Poésy

SCÉNOGRAPHIE Damien Caille-Perret
CHORÉGRAPHIE Mikel Aristegui
COSTUMES Camille Vallat
LUMIÈRES Joël Hourbeigt

ORPHÉE Anders J. Dahlin
EURYDICE Élodie Fonnard
AMOUR Sarah Gouzy

Avec les Euridice de Caccini et Peri, et surtout L’Orfeo de Monteverdi, le mythe d’Orphée a présidé à la naissance de l’opéra, qui n’a cessé de s’y ressourcer depuis. Pouvait-il y avoir en effet figure plus emblématique des pouvoirs de la musique et du chant que celui qui de sa voix avait forcé les portes des enfers ?
« J’ai perdu mon Eurydice »… entre passion amoureuse, courage et désobéissance, Orphée & Eurydice de Gluck revisite le mythe. La jeune Maëlle Poésy, très en vue depuis quelques années, signe ici sa première mise en scène d’opéra après plusieurs productions au Théâtre Dijon Bourgogne et un spectacle présenté au festival d’Avignon à l’été 2016.