IÑAKI ENCINA OYÓN

Biographie

59b061eebc5d05d1844263694fa888aeC’est avec le piano qu’Iñaki Encina Oyón commence ses études musicales. Il obtient également un prix en clavecin, mais sa passion pour la voix et le répertoire lyrique l’emporte, et il décide de se former, d’abord comme chef de chant au Conservatoire National de Toulouse, et ensuite comme chef d’orchestre dans la Classe de Jorma Panula et Enrique García Asensio au Centre Supérieur de Musique du Pays Basque.
En janvier 2005 il entre à l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris où il travaille comme chef de chant et chef d’orchestre assistant pour Didon et Enée, Le Viol de Lucrèce, Les Aveugles de Xavier Dayer, Le Mariage secret de Cimarosa et Mirandolina de Bohuslav Martinu notamment. Il est vite sollicité pour assister des chefs renommés tels Thomas Hengelbrock (Idomenée au Palais Garnier et Iphigénie en Tauride au Teatro Real de Madrid), Emmanuelle Haïm (Dardanus et Agrippina à l’Opéra de Lille, Orlando au Théâtre des Champs-Elysées et Hippolyte et Aricie au Palais Garnier) et Antony Hermus (Don Giovanni à l’Opéra de Rennes).
Il dirige Così fan tutte, Les Noces de Figaro et Le Barbier de Séville avec l’Orchestre de Chambre de la Radio Roumaine et La Flûte enchantée avec l’Orchestre Philharmonique de Tirgu Mures dans le cadre de l’Académie Lyrique de Vendôme. En 2010, il fait ses débuts au Palais Garnier avec un concert consacré aux Madrigaux de Philippe Fénélon et, en mai 2011, il dirige Rigoletto au Théâtre Roger Barat d’Herblay.
En 2012 il participe à la création de La Cerisaie de Philippe Fénélon (commande de l’Opéra national de Paris) et dirige la première production de Vanessa de Samuel Barber en Ile de France, ainsi que La Finta Giardinera à la MC93 avec les solistes de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris. Toujours avec l’Atelier Lyrique, il dirige en 2013 L’isola disabitata de Haydn et au Théâtre Roger Barat deux nouvelles productions, Zanetto de Mascagni et Abu Hassan de Weber. Il assure la préparation musical des solistes de l’Atelier Lyrique pour une nouvelle production de Don Giovanni en 2014 et dirige The Consul de Gian Carlo Menotti avec l’Orchestre Pasdeloup au Théâtre Roger Barat de Herblay et au Théâtre de l’Athénée à Paris, .
Iñaki Encina est également Chef assistant et chef du chœur à l’Opéra de Dijon pour Castor et Pollux et Idomeneo à l’Opéra de Lille. En novembre 2014 il fait ses débuts au Japon dans un concert au Metropolitan Theatre Tokyo, avec oeuvres de Rachmaninov, Grieg et Sibelius. En mai 2015 il dirige une nouvelle production (Falstaff de Salieri) au Théâtre de Herblay.
Pour la saison 2015/2016 Iñaki Encina Oyón est nommé chef des choeurs à l’Opéra de Tours. Il assure la préparation de Madame Butterfly, La Belle Hélène, La Cenerentola, Die Entführung aus dem Serail et Eugène Onéguine. Récemment il a dirigé Athalia de Händel et travaillé comme assistant de Roberto Abbado au Teatro Real de Madrid pour une nouvelle production de Norma. Ses projets pour cette saison incluent San Giovanni Battista d’Alessandro Stradella au Théâtre Roger Barat, Orphée et Euridice à l’Opéra de Dijon et Bastien et Bastienne à l’Opéra national de Paris. Il fera aussi ses débuts en Amérique du Sud avec un concert symphonique au Chili.